Cours bibliques

Évangile de Jean : Le Livre de L’Heure        Chapitres 13 à 20

La lecture biblique de cette année porte sur la seconde partie de l’Évangile de Jean, souvent appelée le « Livre de l’Heure », en référence à l’heure où Jésus a été élevé à la gloire sur la croix, heure de son retour au Père, heure décisive pour le salut du monde. Après la première partie de l’Évangile qui traite de la révélation de Jésus devant le monde, les chapitres 13 à 20 présentent la révélation que Jésus réserve à ses disciples.

Pourquoi lire attentivement l’Évangile de Jean ?

Au cours des messes dominicales, nous entendons plus souvent les Évangiles synoptiques (Matthieu, Marc et Luc) que Jean. Le Jésus des synoptiques s’adresse aux pauvres pour leur annoncer la venue du Règne de Dieu ainsi que l’interprétation renouvelée de la Loi ou Torah. Thèmes absents chez Jean. Nous découvrirons que Jean apporte un éclairage nouveau sur Jésus. Pour lui, Jésus est l’Envoyé du Père. Il représente et fait connaître Dieu parmi les hommes, tout ce qu’il fait, tout ce qu’il dit, vient de son Père. Il révèle le Père en sorte que celui qui le voit, voit le Père. Il manifeste dans le monde la gloire du Père et le Père, à son tour, le glorifie.

Le livre de l’Heure commence par le lavement des pieds, une scène propre à Jean qui tient la place occupée chez les synoptiques par l’institution de l’Eucharistie. Ce geste surprenant opère un retournement des valeurs. Le lavement des pieds est le symbole de la croix, un geste d’amour et de service de Jésus en faveur des siens.

Au cours du dernier repas avec ses disciples, Jésus prononce deux grands discours et une prière d’adieu qui occupent plus de quatre chapitres. Ces textes sont difficiles mais l’effort pour les comprendre est récompensé par l’accès à la théologie de Jean. Leur but est de préparer les disciples de Jésus à son départ, de les convaincre que l’après Pâques sera aussi fécond pour eux (et pour nous) que le temps de sa présence.

La Passion ne fait pas apparaître un Christ humilié et souffrant. Dès son arrestation, il est maître de la situation. De même, devant Pilate il est souverain. Sur la croix devenue un trône, il est vainqueur.

Son ensevelissement est celui d’un roi.

Professeur : Paul Lagrange

Cours disponibles :

Jean - Chapitre 13,1-20

Jean - Chapitres 13,21-38 et 14.1-3

Jean - Chapitre 14,4-31

Jean - Chapitre 15,1-17

Jean - Chapitres 15.18-27 et 16,1-4a

 

Cantique des cantiques

Présentation et Prologue