Éditorial

Soumis par agnes.desoras le sam, 02/11/2017 - 23:00

Du dimanche 5 au dimanche 19 février 2017

Le Sel et la Lumière

scL’unité entre le sel et la lumière est la petitesse et la perte. Tout d’abord, la petitesse. Le sel et la lampe, nous n’en avons pas besoin de beaucoup. Un tout petit peu de sel suffit pour donner de la saveur au plat ; également, une petite lampe va mettre en valeur une salle.

Deuxièmement la perte. Le sel perd son identité dans le repas mais en s’y perdant il apporte une différence importante dans la nourriture. La lumière aussi se "sacrifie" pour éclairer les autres ; par exemple la bougie se consume pour nous révéler le monde.

Voilà, la vocation du sel et celle de la lampe ne sont pas « d’être grands » mais de « disparaître », pour que le monde soit bon et beau, pour que la terre soit éthique et esthétique. L’expression du Seigneur « vous êtes le sel de la terre et la lampe du monde » est un appel missionnaire à chacun de nous pour vivre une présence discrète mais qui éclaire « l’absence » du monde.

+ Père Selvan Charles