Consécration du monde à la Vierge

La consécration d’une communauté, d’un pays ou même du monde, au Cœur Immaculé de Marie est liée aux apparitions de Fatima, qui ont eu lieu de mai à octobre 1917, le 13 de chaque mois. La Vierge avait dit alors aux trois pastoureaux qu’elle voulait que le Pape consacre la Russie à son Cœur Immaculé, pour ne pas que ce pays « répande ses erreurs dans le monde entier ».


Le monde entier n’a été consacré par le pape en exercice que deux fois : la première fois en pleine seconde guerre mondiale, le 31 octobre 1942, par Pie XII, la deuxième fois, par Jean Paul II, le 25 mars 1984. L’effondrement, sans effusion de sang, du communisme en Europe de l’est, qui a suivi rapidement cette consécration a été considéré par Jean Paul II lui-même comme le fruit de l’intervention de la Mère de Dieu.


Le pontificat de François – pape également très marial – semble lui aussi placé sous le signe de Fatima. La consécration du 13 octobre 2013 intervient dans le contexte très préoccupant de la crise syrienne, derrière laquelle se cache, ne l’oublions pas, le sort dramatique de la minorité chrétienne de ce pays. Cette crise qui place l’humanité au bord du gouffre, ne doit pas faire oublier les autres maux dont souffre l’humanité : pauvreté et précarité, qui ne touche plus seulement les pays « pauvres », crise des valeurs dans les pays dit développés… Plus que jamais, l’humanité semble avoir besoin de l’intercession de Marie, mère et médiatrice. Une intercession qui pourrait bien passer par ce geste du 265ème successeur de Pierre.


La statue originelle de Notre Dame de Fatima – celle-là même qui porte enchâssée dans sa couronne l’une des balles de l’attentat du 13 mai 1981 contre Jean Paul II – fera le voyage depuis le sanctuaire de Fatima, où elle se trouve habituellement Elle arrivera Place Saint Pierre le samedi 12 octobre et sera accueillie par le Pape lui-même. Le soir, elle sera transportée au sanctuaire romain du Divino Amore, où se déroulera une grande veillée de prière. Au matin du 13, elle regagnera la Place Saint Pierre, où, après le rosaire, le Saint Père célèbrera la messe et accomplira l’acte de consécration.

Source : www.aleteia.org